//
you're reading...
3615 MYLIFE, Allemagne, Cuisine, Divertissement, Voyages

Anecdotes d’un français en Allemagne, Kapitel 3

Chacun sait que la nourriture est très importante en France. Notre cuisine française est justement renommée à l’étranger pour de multiples raisons, et liée à notre humeur.

Sachez-le, les romains avaient compris le truc, et une mauvaise nourriture était distribuée aux légions romaines avant la bataille afin de les garder de mauvaise humeur. Un bon repas fait voir la vie en rose! Et c’est la raison pour laquelle les cérémonies d’enterrement sont en général suivies d’un bon repas en famille afin de se changer les idées, de ne pas se quitter dans la tristesse et plus symboliquement de “remonter la pente”, ensemble. Cela ne ramène pas nos morts, mais si ces derniers pouvaient se joindre à un bon repas en famille ou les gens rient, ils approuveraient.

Les allemands arrivent actuellement à battre la majorité des pays européens dans beaucoup de domaines, logistique, organisation, processus divers, contact clientèle, service après vente… en un mot, ces dernières années, l’europe est Allemande, et ce pays pourrait montrer l’exemple dans beaucoup de domaines…

Nous nous sommes mis à leur place, maintenant revenons de notre côté du Rhin. Je ne vous ferait pas de dessin, la France se porte mal, et ce n’est pas près de s’arranger, du moins pas rapidement, comme on le voudrait. Dans ces temps de récession, il est avisé de se rapprocher des bonnes vieilles valeurs (pourtant elles aussi sujettes à l’évolution), aux choses sûres. Ok, nous sommes un peuple indiscipliné, (très) mal gouverné -oui, parfaitement.- et nous avons un comportement qui s’apparente de plus en plus à l’autodestruction et favorise l’individualisme. Nous faisons actuellement deux pas en arrière pour un pas en avant. Et pourtant, malgré tout nos défauts, nous arrivons à être économiquement et démographiquement le 4ème pays mondial. Pas mal pour une bande de sauvages comme nous. Et si l’Allemagne nous bat dans un peu toutes les catégories, il y en a toujours quelques-uns dans lesquels, on ne peut pas être battus car notre longueur l’avance se chiffre en siècles. Certains sont le fruit du travail, de l’expérience, d’autres sont innés. Dans tout les cas, c’est quelque chose qui accompagne chacun de nous à l’étranger. En voici trois:

Il y a le French Kiss, le French Flair et la French cuisine!

Je m’excuse, chers amis allemands, mais vous ne pourrez PAS nous battre en cuisine. Es tut mir leid, Ja, lieber freunden aus Deutschland, ich habe viel respekt für euch, aber leider können sie uns NIE im bereich cuisine schlagen.

Je remets les choses en ordre: ce texte n’est pas une provocation, c’est une “mise en lumière de la différence”. Car quand vous devez faire vos courses en allemagne, vous vous rendez compte à quel point ce moment paisible de la vie quotidienne française peut se transformer en mission commando en terre allemande.

 

Tu es français en Allemagne si …

Tu galère pour faire ta liste de course habituelle, même les choses les plus élémentaires.

Nous allons aborder des exemples simples. Imaginons que vous devez aller au supermarché pour prendre des yaourts, un bocal de cornichons et une bouteille de sirop à la menthe. Combien de temps pour acheter cela en France? Allé, 15 minutes à la louche!

Ha ha, que vous êtes insouciants… vous êtes tombé en plein dans le piège! Multipliez ce temps là par 2 ou 3. Allé, donnez-moi la main, n’ayez pas peur et allons-y… Attention, les articles de la liste de course ne sont pas classés par ordre de difficulté!

 

Rayon des Yahourts, Objectif: Trouver des Yahourts (ça commence bien)

Quand je pense que la variété des produits laitiers au Carrefour le plus proche était vaste, j’ai eu un choc en voyant la taille du même rayon dans un simple discount allemand. Les noms Lidl, aldi, ne vous sont pas inconnus? Ce sont des discounts allemands. On en trouve un peu de partout. Mais si le choix est grossièrement le même, idem pour les prix, à la caisse on passe à la vitesse supérieure! La caissière passe rapidement vos articles, vous encaisse rapidement et passe au client suivant, même si vous n’avez pas mis vos articles dans votre sac! Et moi qui prends toujours mon temps pour bien mettre mes articles les plus lourds au fond, les plus fragiles au dessus… ici ce n’est possible qu’en empaquetant “à l’allemande”. Un coup à prendre!

Revenons à notre rayon de produits laitiers. Vous êtes-vous déjà senti bête en vous rendant compte à la maison que vous avez acheté un produit qui ressemble à ce que vous voulez, mais sans sucre/light? Imaginez que cela vous arrive aussi, mais quand vous cherchez votre article, même en connaissant le nom qui correspond en allemand, ça ne vous aide pas. Imaginez en fait que vous vous retrouvez perdu dans la masse. C’est ce qui vous attend quand vous allez chercher vos faisselles ou vos Yahourts tout simple. Et je ne vous parle pas de ces saletés de Yahourts Bio ou sans matière grasse (Si on ne veut pas manger de matière grasse, autant ne pas manger de produits laitiers!) je vous parle des Yahourts les plus basique possible. Et comme les emballages sont toujours recouverts de mots auxquels vous ne vous attendez pas, vous aurez du mal à retrouver vos petits. Il y en a de toutes les couleurs, de toutes les formes… Bon on a pas que ça a faire! Finalement prenons des desserts au chocolat ou au café et direction le rayon sec!

Les produits bio, je les évite soigneusement en France car je pense que c’est une belle arnaque pour pas grand chose. Et encore une fois, l’offre est bien plus large en Allemagne. Folgen sie mir!

 

Rayon sec, Objectif: Trouver un bocal de cornichons fins au vinaigre

Avez-vous déjà remarqué la rhétorique des étiquettes de bocaux de cornichons ou d’oeufs? cornichons fins, très fins, extra-fins, oeufs moyens, gros, très gros… On s’y perd facilement, mais pourtant, si j’aime les oeufs très gros et les cornichons fins, je peine à voir la différence entre très fins et extra-fins. Mais ça, c’est de la rigolade à côté de l’objectif actuel! Je ne sais pas combien de fois je me suis retrouvé comme un débile à bloquer devant les étiquettes des bocaux de cornichons pour identifier le contenu alors qu’on peut y voir au travers! Et je ne compte plus le nombre de fois ou je me suis rendu compte à la maison, devant mon assiette de jambon sec, que j’avais des cornichons aigre-doux. Quand je pense qu’on dit que les français n’ont pas le palais épicé, et bien que faut-il penser de nos amis allemands? Même la moutarde douce de Dijon est forte pour eux à côté! Essayez la “Lowensenf stark” pour voir, vous verrez bien… C’est une moutarde allemande fabriquée à Düsseldorf.

C’est la même chose pour les cornichons. C’est en fait un bon exemple pour se rendre compte qu’en Allemagne, la nourriture, que ce soit là au supermarché, ou dans les restaurants, n’est pas “très forte”. C’est adapté au goût de la population. Rien de folichon dans tout cela. Et il est nécessaire que je prévienne que j’ai tendance à épicer tout ce que je mange. Les bouteilles de Tabasco me semblent bien petites. Par conséquent mon ressenti ne sera pas le même que celui de quelqu’un d’autre bien entendu.

Pour nuancer mon propos, j’ajouterai qu’à force de tomber sur des cornichons aigre-doux ou baignant dans quelque chose d’autre que du bon vieux vinaigre qui pique, j’ai petit à petit pris goût à l’assortiment avec de la charcuterie locale. Les raisons?

1. Je ne gâche pas. J’ai acheté le mauvais article, tant pis pour moi, je le mange quand même. Live and learn.

2. Cela a pour moi le goût du pays, et c’est ce que je recherche au final.

Vous noterez que certains bocaux sont notés cornichons et d’autres Gürken. La différence est si mince que vous ne la remarquerez même pas. Oui, il y a bien des bocaux Maille. En prenez-vous un en pensant avoir trouvé la solution? Ha ha quelle erreur! C’est un produit français adapté au marché allemand! Vous l’avez à nouveau dans l’os! Allez passons aux boissons, ces emplettes commencent a devenir agaçantes.

 

Rayons des boissons, Objectif: trouver une bouteille de sirop de menthe

Cela ne serait pas si difficile si … les allemands buvaient du sirop. Peut être n’ai-je pas eu de chance, mais justement, les rares fois ou j’ai trouvé des bouteilles de sirops, je pensais en avoir! Et c’était encore une fois des marques françaises. Je me suis fait avoir encore une fois en portant mon choix sur des articles locaux dans le même rayon en pensant retomber à peu de choses près sur le même article, mais là aussi cela ne ressemblais pas à du sirop. Et quand j’ai dis aux copains et copines allemand(e)s que je ne trouvais pas de sirop, ils m’ont demandé pourquoi et on tous eu cet état d’étonnement:

“- En France, vous mettez du sirop dans de l’eau?? C’est étrange…”

Bref, mission échouée. Les trois objectifs n’ont pas été remplis. Retour au Studentenwohnheim. Retour à la maison, quoi.

 

Conclu

Quand vous allez à l’étranger, il est tout à fait logique que vous cherchiez à retrouver vos aliments habituels. Mais plus vous allez loin, plus vous devez vous préparer à adapter votre alimentation à ce qui se fait là-bas. N’oubliez jamais que vous êtes à l’étranger, les langues sont différentes, les traditions, les codes le sont aussi. C’est mon conseil. En ce qui concerne la nourriture, mangez local. Sauf si vous avez des contre-indications allergique par exemple, bien entendu. Vous garderez de meilleurs souvenirs de votre voyage au Japon si vous avez mangé des Udons dans des petits restaurants, idem si vous mangez des plats courants dans un “Milk Bar” en Pologne, et plusieurs de mes amis m’ont conseillés de manger un couscous fait par un arabe, ça vaut mille fois ceux qu’on trouve au supermarché. De plus, si vos interlocuteurs voient que vous voulez manger la même nourriture qu’eux, ils seront ravis. Cela vous amènera à l’une des situations les plus civilisées de ce monde de brutes: la convivialité.

À propos de Romain Roche

Backpacker. Germanophile. Danseur SBK. Retrogamer. Fou d'aviation, de photo et bien sûr d'écriture. Bienvenue chez moi.

Discussion

2 réflexions sur “Anecdotes d’un français en Allemagne, Kapitel 3

  1. Oui mais la crème fraiche quoi… LA CREME FRAICHE!!! ben je vais finir par la faire importer de France je crois…

    Publié par sylvain gorgette, ISI Company | 4 avril 2013, 20:11
  2. Et essaye de faire une quiche avec de la pâte carrée…

    Publié par sylvain gorgette, ISI Company | 6 avril 2013, 16:05

A quoi pensez-vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Qui suis-je?

Romain Roche

Romain Roche

Backpacker. Germanophile. Danseur SBK. Retrogamer. Fou d'aviation, de photo et bien sûr d'écriture. Bienvenue chez moi.

Liens Personnels

Afficher le Profil Complet →

Select your language

%d blogueurs aiment cette page :