//
you're reading...
Australie, Carnet de voyage, Oceanie, Operations, Voyages, WHV

The Road Trip

Bonjour les amis ! Dans ce chapitre nous aborderons ce qui s’est passé après Darwin, à commencer par certains détails que je n’ai pas inclus dans mon article sur cette dernière. Notamment ce que les profs de français appellent « élément(s) modificateur(s) », qui m’ont décidé à bouger très vite. Nous aborderons mes aventures sur la route qui ont durées entre 2 et 3 semaines. Nous n’aborderons pas le coup de la panne du Super Mario Van (cette étape sera traitée plus en détail dans un autre chapitre) et nous finirons par l’arrivée à Brisbane. Etant donné le caractère épique de ce voyage, je me sens tenté de l’écrire comme une épopée en plusieurs parties.

Dans le désert il fait chaud, je vous recommande de prévoir quelques boissons bien fraîches. Nous nous privâmes du luxe de nous acheter une bouteille de Coca, autant que les hautes températures du désert nous privèrent de la garder fraîche. DONC : si vous ne le faites pas pour vous faites le pour moi. Avec un glaçon, s’il vous please.

 

Part I

Le départ : pourquoi comment partir ?

Après un court séjour à Darwin qui m’a semblé long et les nombreux chocs psychologiques liés à l’arrivée en Australie, mon troisième pays en l’espace d’une semaine, un certain nombre de signes révélateurs me montrèrent qu’il était important de ne pas s’attarder à Darwin. Le plus inquiétant/évocateur étant que sur les 10 jours que j’ai passé à Darwin, j’ai plusieurs fois rêvé que je rentrais en France !

Ça part mal…

En tant qu’éminent aventurier, j’ai visité bon nombre de pays jusqu’à ce jour, mais jamais je n’ai rêvé au cours de la première semaine que je rentrais à la maison ! Dans ces cas-là, le Code Romain stipule de prendre en compte ces messages de mon cerveau mais de ne pas me laisser influencer. Je ne traverse pas ce putain de monde pour rentrer chez ma mère au bout de 10 jours !

Sur place, je n’étais pas seul, heureusement. J’ai retrouvé –où plutôt rencontré pour la première fois- mon correspondant français, que j’avais moi-même convaincu de commencer à Darwin en pensant que c’était mieux que Cairns… le pauvre. Puis j’ai rencontré une autre française, puis un ami à elle. Tout les quatre, nous avons cherché du boulot sur Darwin. Tout les quatre, nous avons très vite perdu nos illusions et notre patience. Tout les quatre, nous avons décidé de quitter Darwin.

Aperçu des options étudiées pour quitter/fuir Darwin :

L’avion Tous les vols de la semaine se sont progressivement vus réservés avant qu’on ne puisse le faire. Et pas question de rester plus longtemps Ecarté
Le bus avec Greyhound Australia Revenait au pris d’un vol low-cost mais avec 3/4 jours de voyage dans n’importe quelle direction Ecarté
Le train Ah non, pas de train Ecarté
Relocation d’un van/camping car Solution idéale. Le principe, les entreprises louant des vans se retrouvent parfois avec certains dans des coins paumés en fin de location. Quand ils veulent les ramener à moindre coût, ils proposent aux backpackers de le faire sans payer la location. C’est un rapport win-win. Mais y’en avait pas à Darwin donc… Ecarté
Location d’un van 14 jours pour arriver à Brisbane, leur contenu dépend de nous.

…Mais fallait se décider vite, y’en avait presque plus.

Retenu

Au bout de quelques jours, le projet pris forme, pas de la façon la plus économique, mais la plus prometteuse en terme d’aventure, et c’est aussi pour cela que j’étais là ! On allait faire un Roadtrip, bordel ! Le premier de ma vie !!! En Australie ! A travers le désert ! C’est de la balle ! Mes trois compagnons et moi nous sommes mis en route, en Van, que nous appellerons le Super Mario Van, direction Brisbane !

super mario van.jpg

Et en rappel de la poisse qui commençait déjà à nous faire ramer avant même le départ, nous nous sommes donné le nom de « galériens ».

Galériens un jour, galériens toujours !

À propos de Romain Roche

Backpacker. Germanophile. Danseur SBK. Retrogamer. Fou d'aviation, de photo et bien sûr d'écriture. Bienvenue chez moi.

Discussion

Pas encore de commentaire.

A quoi pensez-vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Qui suis-je?

Romain Roche

Romain Roche

Backpacker. Germanophile. Danseur SBK. Retrogamer. Fou d'aviation, de photo et bien sûr d'écriture. Bienvenue chez moi.

Liens Personnels

Afficher le Profil Complet →

Select your language

%d blogueurs aiment cette page :