//
you're reading...
Coupe du monde, Rugby, Sport

France v Argentine 23-21, RWC 2019

A la fin du tournoi des 6 Nations, j’avais un goût amer dans la bouche, et bien peu d’espoir quant à cette équipe de France qui n’arrivait pas à gagner. La coupe du monde de Rugby s’est ouverte hier, nous sommes au début de la compétition, et je dois bien reconnaître que… je le pense toujours!

Ne soyons pas ingrats, toutes les victoires sont bonnes à prendre, même si elle sont moches. Le premier match dans la compétition, c’est un peu comme un dépucelage qui reviendrait tout les quatre ans: on avance dans l’inconnu, il faut tout réapprendre et s’adapter à la situation. Est-ce qu’on va être trop gentil, trop faible ou au contraire trop brutal et récolter des sanctions. On ne veux pas se louper aussi, car tout le monde nous regarde -je parle à nouveau de rugby, là hein- y compris nos adversaires à venir. Sur cette compétition, comme l’a dit le président Macron, « vous n’êtes pas favoris » et c’est bien le bon moment pour faire l’inventaire, créer du jeu, surprendre l’adversaire qui s’attend plus à voir une équipe « en travaux » qu’un TGV en marche. Mais des sites de travaux, il sort des engins et c’est sur cette dernière blague graveleuse que nous allons passer à l’analyse tactique.

Bravo les bleus, vous avez gagné votre match d’entrée dans la compétition, c’est bien! Bravo les bleus, vous avez battus un adversaire qui nous avait battus en match d’ouverture de la coupe du monde à la maison, en 2007, c’est très bien. Mais vous n’avez gagné que de deux points d’écarts. On va revenir au début dans un instant mais si le buteur argentin marquait sa pénalité en fin de match, c’étaient eux qui gagnaient. Alors il n’y a pas de quoi danser de joie.

La première mi-temps, comme souvent avec le XV de France, est très bien. Ils jouent, ça se passe le ballon, ça marque des points et nous on se dit « Ah! C’est bien parti! » Puis, vient la mi-temps, où on s’emballe « Ils vont gagner! ça y est, on a retrouvé notre équipe du début des années 2000! », les médias s’emportent et les consultants commencent à dire des conneries. On ne doit JAMAIS tirer de conclusion à la mi-temps et surtout pas quand tout va bien. Car arrive la seconde mi-temps, pendant laquelle les joueurs d’en face se sont dit « Les gars, faut y aller, bloquer le ballon, les empêcher de jouer, faire durer la possession de balle » et la seconde mi-temps est beaucoup plus brouillonne. Des erreurs bêtes, des ballons qui glissent des mains pleines de sueur, des joueurs à deux mètres du ballon qui ne bougent pas, et l’équipe adverse qu’on laisse jouer beaucoup trop sans la gêner! Heureusement, un drop en seconde mi-temps permet au bleus de reprendre la tête après l’avoir brièvement perdue. Et si Romain Ntamack avait marqué ses tirs au buts, les bleus auraient même remporté fièrement la victoire. Cela aurait par exemple évité le coup de flippe des Argentins qui obtiennent une pénalité en fin de jeu, après qu’on les ait gentiment laissé se promener dans la partie française du terrain. Et je ne parlerait pas de ces petites chamailleries après le coup de sifflet final, qu’on devrait laisser au football. Mais comme les gars ont refait une mélée, j’ai cru que le match n’était pas fini! Alors je balaierai cela d’un revers de la main. C’est pas très french flair.

Personnellement, je ne m’attends à rien venant de cette équipe. Le calendrier de la compétition étant particulier cette année, le premier match de la poule de la France est déterminant. Après l’Argentine, les bleus joueront contre les Îles Tonga, les USA et les perfides Albions. Un Crunch en pleine poule de coupe du monde, ça promet. Le seul truc qui me rassure, c’est que visiblement les Anglais arrivent dans cette coupe du monde avec un peu le même problème que nous. Et il ne faudrait surtout pas qu’on leur redonne tout leur capital confiance! Autant dire que ce match contre l’Argentine était un vrai huitième de finale, et qu’une défaite serait autant de points qui manqueraient pour se qualifier au quart de finale plus tard. Donc comme c’est une bonne équipe, il vaut mieux que ça leur manque à eux qu’à nous, par Toutatis.

Objectif validé, on avance et on a sécurisé les points. Petite note triviale sur le fait que la coupe du monde se passant au Japon, cela oblige les fans de rugby en Europe à retrouver leurs bons vieux réflexes matinaux comme à l’époque de la coupe du monde de 2011, à l’époque en Nouvelle Zélande (alors encore plus dur le décalage horaire, ouch) donc aujourd’hui, on a regardé le match en prenant le petit déj!

À propos de Romain Roche

Backpacker. Germanophile. Danseur SBK. Joueur Old-school/Retrogamer. Fou d'aviation, de photo et bien sûr d'écriture. Bienvenue chez moi.

Discussion

Pas encore de commentaire.

A quoi pensez-vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Qui suis-je?

Romain Roche

Romain Roche

Backpacker. Germanophile. Danseur SBK. Joueur Old-school/Retrogamer. Fou d'aviation, de photo et bien sûr d'écriture. Bienvenue chez moi.

Liens Personnels

Afficher le Profil Complet →

Select your language

%d blogueurs aiment cette page :