//
you're reading...
Non classé

France v Tonga 23-21, RWC 2019

Poule C, tour 3, Kumamoto Stadium, dimanche 6 octobre 2019

Un match standard du XV de France, très performant en première période et contemplatif en seconde pour laisser l’adversaire faire son retard au score.

Dualité.

Ce match est un bel exemple pour expliquer pourquoi d’un côté la raison me fait vouloir que la FFR se ramasse en coupe du monde, pour qu’ils soient forcés de se poser de bonnes questions, mais d’un autre, il y a un organe qui bat fort dans ma poitrine en ce moment -d’ailleurs j’ai une grosse douleur qui vient de là depuis deux mois, mais ça n’a rien à voir avec le sujet d’aujourd’hui- et lequel veut profondément voir gagner la France et la voir un jour soulever le trophée Webb Ellis. Je pense que ce n’est pas demain la veille, explications.

Je n’ai pas la prétention d’avoir les clés du problème du XV de France, la FFR, notre fédération nationale, possède assez de gens aussi expérimentés que bien payés pour le faire. Mais cela m’énerve de voir le même match à chaque fois de la part de cette équipe. Je commence par quoi ? Les joueurs qu’on renvois en France parce qu’ils ont un bleu au genou ? Le marketing médiatique  montrant les bleus s’entraîner physiquement pour la coupe du monde pendant 2 petits mois les biquets, alors qu’en Nouvelle Zélande c’est presque toute l’année ? La rivalité contre-productive entre la FFR et les clubs qui fait qu’on ne peut pas avoir une grande équipe de Rugby ? Je pourrais arrêter cet article là, cette question est justement celle qu’ils devraient se poser.

Une rivalité contre-productive ?

En France, les joueurs sont salariés des clubs, pas de la Fédé. Quand on les appelle en sélection nationale, en fait, ça fait chier les clubs qui ne peuvent pas les faire jouer s’ils ont besoin d’eux. En général, en sélection nationale, on prend les meilleurs. Puis une fois la compétition terminée, chacun rentre à la maison et retourne au boulot dans son club, sans mot d’absence. C’est comme si quelqu’un venait chercher votre voiture dans votre garage, partait faire une course avec, puis la laisse sur le parking du supermarché. C’est bien, hein ? Dans les pays celtiques, c’est différent. Les joueurs sont membres de leur fédération nationale, laquelle comprends les clubs. La fédération chapeaute tout ce monde. C’est donc un honneur d’être sélectionné pour porter le maillot de la sélection nationale. Cela peut sembler chiant pour les non-initiés à l’ovalie et offusquant pour les électeurs du parti socialiste, mais en principe, représenter son pays dans une compétition sportive, porter le drapeau doit être honorable. Je sais que dans le football, c’est différent car ils sont déjà tous pourris à cause de l’argent. Mais dans le monde du rugby, il y a plus de valeurs. Les joueurs de l’équipe des îles Tonga n’espèrent sans doute pas gagner la coupe du monde car leur vivier de joueurs (il y a un peu plus de 100 000 habitants aux îles Tonga) et/ou le budget de leur fédé ne leur permet pas d’aller truster je voulais dire jouer le titre en finale. Pourquoi les néozélandais sont t’ils si fort ? J’ai été en Nouvelle Zélande. Tout ce pays vit Rugby. Dès tout petit. C’est naturel pour les écoliers d’y jouer à la récré (dans des variantes moins brutales hein)

À propos de Romain Roche

Backpacker. Germanophile. Danseur SBK. Joueur Old-school/Retrogamer. Fou d'aviation, de photo et bien sûr d'écriture. Bienvenue chez moi.

Discussion

Pas encore de commentaire.

A quoi pensez-vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Qui suis-je?

Romain Roche

Romain Roche

Backpacker. Germanophile. Danseur SBK. Joueur Old-school/Retrogamer. Fou d'aviation, de photo et bien sûr d'écriture. Bienvenue chez moi.

Liens Personnels

Afficher le Profil Complet →

Select your language

%d blogueurs aiment cette page :